Petit rappel sur l’acide zoledronique.

L’acide zoledronique ( Zometa, Aclasta, et leurs génériques) ont pour effet indésirable un risque d’osteonécrose de la mâchoire , risque qui a été étendu à toute la classe des biphosphonates.

Afin de limiter les risques, il est nécessaire que les patients fassent un bilan dentaire avant l’injection.

Ce point, souvent omis par les prescripteurs, doit être nécessairement rappelé aux patients lors de toute initiation de traitement, quitte à repousser le jour de l’injection.

Il conviendra aussi de s’assurer

  • qu’un bilan de calcique et de la fonction rénale a été réaliser avant chaque injection,
  • Que la nécessité de bien s’hydrater avant et après l’injection ait été comprise par le patient.

Le paracétamol sera utilisé pour traiter les symptômes pseudo grippaux qui surviennent dans les 3 jours après l’injection.

L’acide zoledronique a pour indication les traitement de l’ostéoporose, la maladie de Paget, et la prévention des complications des métastases osseuses en oncologie.

Un petit mot du PRAC sur le sujet qui réclame des mesures :

PRAC recommends further measures to minimise risk of osteonecrosis of the jaw with bisphosphonate medicine

 

Docteur Boucherat

Pharmacien DU gérontologie et pharmacie clinique Du orthèses et prothèses externes Membre du Comité Directeur du réseau Oncologie 93

Vous aimerez aussi...