IPP et rein 

Les IPP sont des médicaments facilement prescrits , vu leurs bon profil de tolérance.

Les risques d’effets indésirables sont statistiquement faibles en pourcentage, mais vu le volume prescrit, le nombre d’EI dus aux IPP est élevé .

C’est sur ces EI que la lettre d’ICAR du site GPR revient cette semaine. Plusieurs études ont déjà mis en avant l’hypomagnesemie, l’augmentation des fractures osseuses, des pneumonies communautaires, des infections à Clostridium difficile .

Le GPR porte l’attention sur deux études publiées cette année, montrant une augmentation du risque d’insuffisance rénale chez les utilisateurs d’IPP.

Une explication de ce phénomène serait peut être la néphrite interstitielle aiguë successive à une réaction d’hypersensibilité, qui, non traitée, pourrait évoluer en IRC.

Je vous laisse découvrir la suite sur le site du GPR ( l’inscription est gratuite, et réservée aux professionnels de santé )

Accueil

Tagged with:     , ,

About the author /


Pharmacien DU gérontologie et pharmacie clinique Du orthèses et prothèses externes Membre du Comité Directeur du réseau Oncologie 93

Related Articles